Courrier International | Jules Verne | Le Monde diplomatique | National Geographic | Time Magazine |

Les remèdes absurdes du FMI


Muddled measures by IMF

--> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> -->
1.

Dans son rapport annuel de 1997, le Fonds monétaire international (FMI) jugeait la performance fiscale de la Corée du Sud "enviable" et la politique macro- économique de la Thaïlande "saine".

1.

In its 1997 annual report, the International Monetary Fund "welcomed Korea’s continued impressive macroeconomic performance [and] praised the authorities for their enviable fiscal record". Also, the IMF’s "directors strongly praised Thailand’s remarkable economic performance and " consistent record of sound macroeconomic policies".

2.

Quant à l’Indonésie, elle était louée pour "sa politique macroéconomique prudente, ses taux élevés d’investissement et d’épargne et ses réformes pour ouvrir ses marchés".

2.

Indonesia was commended "for its prudent macroeconomic policy, its high investment and savings ratios and the reforms it had undertaken to open up its markets".

3.

A la veille de la crise, les "dragons" asiatiques semblaient en effet voués à poursuivre leur irrésistible ascension.

3.

Right up until the crisis broke, the Asian "tiger" economies seemed set to continue their upward march.

4.

Les agences de notation financière continuaient de bien juger leurs dettes, et les banques étrangères se bousculaient toujours pour y trouver des emprunteurs.

4.

The credit rating agencies still viewed their debts favourably and foreign banks were still aggressively competing for borrowers in these countries.

5.

Puis, le 2 juillet 1997, tout bascula.

5.

Then, on 2 July 1997, came the crunch.

6.

Le baht thaïlandais s’effondra, et la tourmente atteignit de proche en proche toutes les monnaies voisines.

6.

The Thai baht fell, and the infection gradually spread to all the neighbouring currencies.

7.

Le ringgit malais, le peso philippin, la roupie indonésienne et même le dollar de Singapour connurent de fortes chutes, et les Bourses de la région entamèrent leur descente aux enfers.

7.

The Malaysian ringgit, the Filipino peso, the Indonesian rupiah and even the Singapore dollar fell dramatically, and the stock markets in the region took a nosedive.

8.

La Thaïlande fut la première à frapper à la porte du FMI, et un plan de sauvetage s’élevant à 17 milliards de dollars, financé en grande partie par le gouvernement japonais, fut mis en catastrophe sur l’établi.

8.

Thailand was the first to go knocking on the IMF’s door. A $17 billion emergency rescue plan was devised, largely financed by the Japanese government.

9.

Particularité de ce plan : les États-Unis, tout en donnant leur accord, refusèrent d’y contribuer.

9.

Interestingly, the US gave its agreement to the plan, but would not contribute.

10.

Puis ce fut au tour de l’Indonésie d’obtenir une aide de 43 milliards de dollars.

10.

Indonesia was next : it was granted assistance amounting to $43 billion.

11.

Pour le président William Clinton, cette crise financière n’était qu’un "petit accident de parcours".

11.

For President Bill Clinton, this financial crisis was just "a glitch on the road".

12.

De même, M. Alan Greenspan, président de la Réserve fédérale, qualifiait la crise d’ "événement salutaire", dont l’impact sur les États-Unis serait "modeste".

12.

Similarly, the Federal Reserve chairman, Alan Greenspan, described the crisis as "a salutary event" which would have no more than a modest impact on the United States.

13.

D’une part, l’effondrement des monnaies asiatiques aurait des effets anti-inflationnistes.

13.

First, the collapse of the Asian currencies would have anti-inflationary effects.

14.

D’autre part, une "pause" dans la forte croissance asiatique s’imposait.

14.

Second, there was a need for a "pause" in the vigorous Asian growth.

15.

Dans les milieux financiers américains, on ne cachait pas un optimisme non dénué de Schadenfreude ("malignité" consistant à se réjouir du malheur des autres).

15.

American financial circles made no attempt to hide an optimism tinged with Schadenfreude.

16.

Le "miracle" asiatique n’était qu’un "mirage".

16.

The Asian "miracle" had all along been a "mirage".

17.

Le grand tournant se produit en novembre dernier lorsque la Corée du Sud, au bord de la cessation de paiements, vient quémander l’aide du FMI.

17.

The turning-point came last November, when South Korea, on the verge of default, applied to the IMF for help.

18.

Le président américain change alors de ton : " Cette crise doit être prise très au sérieux. Elle nous affectera si nous ne parvenons pas à rétablir la confiance et à repartir de l’avant dans toute la région Asie-Pacifique".

18.

Bill Clinton changed his position, saying that the crisis had to be taken very seriously : if confidence could not be restored and the Asia-Pacific region as a whole could not recover, the Us economy would be badly affected.

19.

C’est que la Corée du Sud, onzième économie du monde, risque d’entraîner dans sa chute le reste de la planète.

19.

The problem was that South Korea, the world’s eleventh largest economy, could drag all the other economies down with it.

20.

Sa dette désormais estimée à 200 milliards de dollars —détenue à hauteur de 35 % par des banques japonaises déjà criblées de créances douteuses— risque d’ébranler le Japon, lequel détient la plus grande part des bons du Trésor américain.

20.

Its debt was estimated at $200 billion, 35% of which was owed to Japanese banks, already riddled with bad loans. This threatened to weaken Japan, the largest holder of American Treasury bills.

21.

Par ailleurs, les grands exportateurs américains et européens commencent à ressentir les effets de l’effondrement de leurs clients asiatiques. Ceux qui avaient le mieux réussi à enfourcher les "dragons" sont en voie d’être terrassés.

21.

And major American and European exporters - those who had successfully "tamed the tigers" - were starting to feel the effects of the collapse of their Asian customers.

22.

A la recherche de boucs émissaires

22.

*

23.

Le plus grand sauvetage de l’histoire - 57 milliards de dollars - est mis en place le 3 décembre 1997.

23.

The biggest bailout package in history ($57 billion) was put together on 3 December 1997.

24.

Il implique trois groupes d’acteurs : les organisations internationales, les gouvernements des pays riches et les banques créditrices.

24.

Three groups of players were involved : international organisations, the governments of the wealthy countries and the creditor banks.

25.

Une première ligne de défense est assurée par le FMI (21 milliards de dollars), la Banque mondiale (10 milliards) et la Banque asiatique de développement (4 milliards).

25.

A first line of defence was put up by the IMF ($21 billion), the World Bank ($10 billion) and the Asian Development Bank ($4 billion).

26.

Ces sommes sont prêtes à être déboursées, dès lors que la Corée du Sud s’engage à entreprendre les réformes requises.

26.

These amounts were available for disbursement, provided that South Korea undertook to introduce the necessary reforms.

27.

Une deuxième ligne de défense, dotée de 22 milliards de dollars, est apportée par sept pays (États-Unis, Canada, Japon, France Allemagne, Grande-Bretagne, Australie).

27.

A second line of defence, worth $22 billion, was assured by seven countries (United States, Canada, Japan, France, Germany, the United Kingdom and Australia).

28.

Quant aux banques créditrices, elles négocient séparément moratoires, rééchelonnements de dettes, crédits-relais... et leur implication future dans le système financier coréen.

28.

The creditor banks conducted negotiations separately on moratoria, debt rescheduling, bridging facilities - and their future involvement in the Korean financial system.

29.

En contrepartie, comme ce fut le cas avec la Thaïlande et l’Indonésie, Séoul prend des engagements chiffrés en termes de croissance, de chômage et d’inflation.

29.

In return, as with Thailand and Indonesia, Seoul entered into commitments in terms of growth, unemployment and inflation targets.

30.

Le gouvernement s’engage également à fermer un certain nombre d’établissements de crédit, à permettre des prises de participation étrangères dans le capital des banques et des "chaebols".

30.

The government also undertook to shut down a number of credit institutions and to allow foreigners to acquire holdings in the capital of banks and chaebols.

31.

Ces derniers, très endettés, seront par ailleurs contraints à publier des comptes consolidés, à travailler avec des cabinets d’audit reconnus internationalement, et à rendre plus transparents leurs systèmes comptables.

31.

The latter, heavily indebted, were also to be forced to publish consolidated accounts, work with internationally recognised auditing firms and make their accounting systems more transparent.

32.

Le pays se trouvant à la veille d’une élection présidentielle, les trois principaux candidats doivent enfin s’engager par écrit à respecter les résolutions du plan du FMI.

32.

Last, with the country about to hold a presidential election, the three main presidential candidates had to give a written undertaking to comply with the IMF plan.

33.

Ils doivent également procéder aux changements de personnel politique —et de "conseillers"— qui s’imposent.

33.

All three countries also had to make changes in political personnel and advisers.

34.

L’Indonésie invite M. Widjojo Nitisastro, chef de file d’un groupe d’économistes formés aux États-Unis et connus sous le nom de "mafia de Berkeley", à reprendre du service à la tête d’une agence qui supervisera tant le ministre des finances que le gouverneur de la Banque centrale, tandis que M. Paul Volcker, ancien président de la Réserve fédérale américaine, devient conseiller du gouvernement.

34.

Indonesia asked Widjojo Nitisastro (the leader of a group of economists who studied in the United States, known as the "Berkeley mafia") to head up an agency which would supervise both the minister of finance and the governor of the central bank, and Paul Volcker, former American Federal Reserve chairman, became a government adviser.

35.

La Thaïlande connaît, pour sa part, des changements ministériels de nature à rassurer les bailleurs de fonds.

35.

Thailand implemented ministerial changes to reassure investors.

36.

Quant au gouvernement coréen, il s’entoure pour négocier avec ces derniers de deux banques d’affaires américaines, Salomon Brothers et Goldman Sachs, dont M. Robert Rubin, l’actuel secrétaire au Trésor des États-Unis, fut le patron.

36.

The Korean government, for its part, hired the services of two American investment banks, Salomon Brothers and Goldman Sachs (whose former chief was Robert Rubin, now US Treasury secretary), to negotiate with investors.

37.

Mais tous ces montants pourraient s’avérer insuffisants ; d’autre part, il n’est pas exclu que d’autres pays —il est question, entre autres, de la Malaisie, de la Russie et du Brésil— connaissent de semblables crises de liquidités.

37.

But the rescue packages could still prove insufficient. And it is not impossible that other countries - such as Malaysia, Russia and Brazil - might suffer similar liquidity crises.

38.

Pis, ne s’administrant apparemment pas ses propres remèdes, le FMI, qui compte 2 100 fonctionnaires, manque de fonds, et ses 181 membres se voient réclamer une augmentation de leurs cotisations.

38.

Worse still, the IMF, with its 2,100 staff, apparently does not practise what it preaches : it is short of cash, and its 181 members are being asked to increase their "subscriptions".

39.

Trois chiffres permettent de comprendre les mécanismes de financement de l’organisme.

39.

The IMF’s funding mechanisms may be summed up in three figures.

40.

Les cotisations des États membres s’élèvent à 190 milliards de dollars, dont 50 milliards sont disponibles pour les prêts aux pays en difficulté.

40.

Member states’ quotas amount to $190 billion, $50 billion of which are available for loans to countries in difficulties.

41.

Par ailleurs une ligne de crédit (auprès des dix pays les plus industrialisés, ainsi que de la Suisse et de l’Arabie saoudite) de 25 milliards, est utilisable en cas de "menace sur le système monétaire international".

41.

A line of credit worth $25 billion (with the ten most highly industrialised countries, plus Switzerland and Saudi Arabia) may be used in the event of a threat to the international monetary system.

42.

Le Fonds cherche à porter ces montants respectivement à 275, 73 et 50 milliards de dollars.

42.

The Fund is seeking to increase these amounts to $275, $73 billion and $50 billion, respectively.

43.

La décision d’accorder ou pas ces augmentations incombe au premier chef aux États-Unis, dont la cotisation (qui correspond également à ses droits de vote) s’élève à 18 % du total.

43.

It is essentially up to the United States, with a quota (which corresponds to its voting rights) at 18% of the total, to decide whether or not to allow these increases.

44.

Lawrence Summers, sous-secrétaire au Trésor et grand architecte des sauvetages —aux côtés des dirigeants du FMI—, explique le plus sérieusement du monde que l’augmentation de capital est indispensable pour "avancer à l’allure de l’économie mondiale".

44.

Lawrence Summers, Treasury undersecretary (and the chief architect, alongside the IMF management, of the rescue plans), explains in all seriousness that the capital increase is essential "to keep pace with the scale of the global economy".

45.

Mais il n’a toujours pas réussi à en convaincre l’opinion publique américaine, et encore moins le Congrès, qui détient les cordons de la bourse.

45.

But he has not yet succeeded in winning US public opinion over to this, and still less Congress, which holds the purse strings.

46.

Les plus conservateurs reprochent au FMI d’empêcher le marché de fonctionner proprement.

46.

Conservatives take issue with the IMF for obstructing the working of the market.

47.

Ainsi, M. Lauch Faircloth, sénateur républicain de la Caroline du Nord, tonne contre "l’ère des opérations internationales de sauvetage financier à répétition, qui met fin au fonctionnement des marchés dans le domaine financier" , ajoutant : "Nous sommes en train de privatiser les profits et de socialiser les pertes".

47.

Lauch Faircloth, Republican senator for North Carolina, complains that "The free market is no longer at work in the field of international finance. We have privatised the gains and socialised the losses".

48.

L’aide automatique aux économies en déroute pose en effet le problème du "risque moral" (moral hazard).

48.

By automatically coming to the rescue of floundering economies, the IMF raises the issue of "moral hazard".

49.

L’assurance d’un sauvetage encourage les comportements irresponsables et les investissements à haut risque.

49.

Indeed, assure bailouts encourage irresponsible behaviour and high-risk investments.

50.

A gauche, on reproche au gouvernement de dépenser des sommes considérables pour sauver les opérateurs financiers ou des gouvernements étrangers au détriment de programmes sociaux et éducatifs.

50.

On the left, the government is criticised for spending large amounts of money to rescue operators on the financial markets and foreign governments at the expense of social and educational programmes.

51.

Certains parlementaires vont plus loin.

51.

Some members of Congress go further.

52.

Ainsi, M. Bernard Sanders rappelle que, en vertu de l’amendement Sanders-Frank de 1994 (qui interdit au Trésor américain de renflouer directement ou indirectement les pays dont la réglementation sociale ne reconnaît pas les droits des travailleurs), "l’aide apportée au gouvernement indonésien va à l’encontre de la loi".

52.

Bernard Sanders claims that the aid granted to the Indonesian government is illegal under the 1994 Sanders-Frank amendment, which prohibits the US Treasury from directly or indirectly bailing out countries whose social legislation does not recognise workers’ rights.

53.

Au sein du public, l’impopularité du FMI, comme de l’aide étrangère en général, est telle qu’il est de bonne guerre, pour certains politiciens - tels les aspirants présidentiels MM. Malcolm (Steve) Forbes ou Patrick Buchanan - de recommander son abolition pure et simple.

53.

Among the general public, the unpopularity of the IMF (and foreign aid in general) is such that some politicians - such as aspiring presidential candidates Malcolm (Steve) Forbes Jr. or Patrick Buchanan - have recommended the organisation’s outright abolition.

54.

Malgré de tels sentiments, toute institution qui jouit du ferme soutien des marchés possède un bel avenir.

54.

Despite such sentiments, any institution which enjoys the firm support of the markets has a bright future ahead of it.

55.

Jeffrey Garten, ancien fonctionnaire, actuellement doyen de l’école de management de l’université Yale, suggère une explication : "Le FMI est le substitut de ce que les marchés cherchent à obtenir : une discipline, un plan pour guider l’économie".

55.

Jeffrey Garten, a former US under-secretary of commerce, who is now the dean of the Yale school of management, offers an explanation : "the IMF is a surrogate for what the markets want to see : a discipline, a plan to guide the economy".

56.

Déjà, lors de la crise mexicaine de décembre 1994, le Trésor, puisant 12 milliards de dollars dans un fonds discrétionnaire, avait contourné un (probable) veto du Congrès.

56.

Back in December 1994, at the time of the Mexican crisis, the US Treasury dipped into its discretionary Exchange Stabilisation Fund for $12 billion in order to circumvent a likely Congress veto.

57.

L’administration présente cette opération comme un retentissant succès.

57.

The administration presents this operation as a resounding success.

58.

Passant sous silence certains chiffres (le pouvoir d’achat des Mexicains a diminué de moitié ; le taux de pauvreté est passé de 30 % à 50 %), les artisans du sauvetage mexicain répètent à l’envi que les Mexicains ont remboursé leur dette avant l’échéance due et que l’opération a été rentable pour Washington. Elle a rapporté en effet au Trésor américain 500 millions de dollars en intérêts.

58.

Passing over certain figures (the purchasing power of Mexicans has fallen by half ; the poverty rate has risen from 30 to 50%), the architects of the Mexican rescue package cannot stress strongly enough that the Mexicans repaid their debt before the due date and that the operation proved profitable for Washington, netting the Treasury $500 million worth of interest.

59.

Il n’en reste pas moins que l’ampleur des sommes engagées explique pourquoi les remèdes imposés aux récipiendaires sont "nécessaires" même quand ils sont absurdes.

59.

Nevertheless, from the size of the sums involved, it is clear why the remedial measures which the potential beneficiaries are obliged to undertake are "necessary", even if they are absurd.

60.

Le FMI transpose les remèdes qu’il connaît, ceux administrés aux "cigales" latino-américaines (avec leurs gros budgets gouvernementaux, leurs déficits extérieurs, etc.), aux "fourmis" asiatiques.

60.

The IMF is transposing measures which it knows (those administered to Latin American economies characterised by large bureaucracies, budget and trade deficits, high inflation, etc.) to the sharply-different Asian context.

61.

Joseph Stiglitz, chef économiste de la Banque mondiale, l’organisation "sûre" du FMI, a même marqué son étonnement : "Nous ne devons pas pousser ces pays dans une sévère récession. Tous les économistes américains rejettent le principe de l’équilibre budgétaire en période de récession.

61.

Joseph Stiglitz, chief economist at the World Bank, went so far as to express his surprise, saying that these countries should not be pushed into a severe recession : "Virtually every American economist rejects the balanced-budget principle during a recession.

62.

Devrions-nous ignorer cela lorsque nous donnons des conseils aux autres pays ?

62.

Why should we ignore this when giving advice to other countries ?

63.

Par ailleurs, un document confidentiel du FMI révèle que certaines de ses potions ont en fait aggravé la crise asiatique —l’exigence de fermeture des institutions financières les plus faibles de la Thaïlande, de l’Indonésie et de la Corée était destinée à rétablir la confiance ; elles ont produit l’effet inverse, provoquant chez les établissements sains et bien gérés des retraits massifs.

63.

Moreover, a confidential IMF document reveals that some of its remedies have actually aggravated the Asian crisis. Shutting down the weakest Thai, Indonesian and Korean financial institutions was supposed to restore confidence, but in fact it produced the opposite effect, leading to huge withdrawals from sound, well-run banks.

64.

De plus, une confusion totale règne toujours concernant les causes de la débâcle.

64.

As to the causes of the collapse, total confusion still reigns.

65.

L’orthodoxie économique et financière rejette l’idée - en dépit de la violence et des effets amplificateurs (overshooting) des mouvements de capitaux, des effets de dominos, de la spéculation, etc.— que les "économies réelles" aient pu être mises à mal par l’"économie financière".

65.

Despite the severity and the overshooting of capital movements, the domino effects, the speculation and so forth, it runs counter to economic and financial orthodoxy that "real economies" could have been jeopardised by the "financial economy".

66.

Or, puisque les "fondamentaux" classiques (inflation, productivité, commerce extérieur), tout le monde s’accorde à le dire, sont bons, il faut aller à la recherche de nouveaux boucs émissaires : les systèmes financiers, les institutions ou même les "traits culturels" que l’on portait aux nues il y a quelques mois sont aujourd’hui au banc des accusés.

66.

Since the classic fundamentals (inflation, productivity, foreign trade) are, as everyone agrees, good, new scapegoats are needed : financial systems, institutions or even cultural characteristics which were being praised to the skies a few months ago are now in the dock.

67.

Cette analyse du Wall Street Journal est à cet égard édifiante : "Epargner est une bonne chose.

67.

In this connection, The Wall Street Journal’s ad hoc analysis was telling : "Savings can be good.

68.

Mais les Coréens épargnent trop.

68.

But Koreans arguably save too much and spend too little.

69.

Leur taux d’épargne de 35 % est l’un des plus élevés de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

69.

At 35%, Korea’s savings rate is among the highest in the OECD.

70.

Le taux de consommation par habitant est deux fois moindre que celui du Japon, et trois fois moindre que celui des États-Unis".

70.

Consumption per capita in Korea is less than half that of Japan, and about a third of that in the US".

71.

De telles analyses seront sans doute utiles aux "experts" auxquels, bien qu’ils n’aient rien vu venir et se soient trompés, il incombe désormais de refaçonner le Sud-Est asiatique.

71.

Such instant analyses should be useful to the "experts", who, despite having been wrong all along, and having failed to see the crisis looming, are now engaged in a heavy-handed reshaping Southeast Asia.

Courrier International | Jules Verne | Le Monde diplomatique | National Geographic | Time Magazine |
© UP | EA3816 Laboratoire FORELL - Maison des Sciences de l'Homme et de la Société, 99 avenue du Recteur-Pineau 86000 Poitiers
..:: Contact : Webmaster ::..