Courrier International | Jules Verne | Le Monde diplomatique | National Geographic | Time Magazine |

Stratégies de la faim


The politics of hunger

--> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> -->
1.

Un chiffre vous a peut-être échappé : les 3 personnes les plus riches du monde possèdent une fortune supérieure à la somme des produits intérieurs bruts des 48 pays les plus pauvres, soit le quart de la totalité des États du monde...

1.

Now here’s a statistic you might have missed. The total wealth of the world’s three richest individuals is greater than the combined gross domestic product of the 48 poorest countries - a quarter of all the world’s states.

2.

Nous savions que le fossé des inégalités s’était creusé aux cours des deux décennies ultralibérales (1979-1998), mais comment imaginer qu’il l’était à ce point ?

2.

Everybody knows inequality has increased over the last 20 years of unfettered ultra-liberalism. But who could have imagined the gap had widened so far ?

3.

Car on apprend également que, si "en 1960 les 20 % de la population mondiale vivant dans les pays les plus riches avaient un revenu 30 fois supérieur à celui des 20 % les plus pauvres, en 1995 leur revenu était 82 fois supérieur" !

3.

In 1960 the income of the 20 % of the world’s population living in the richest countries was 30 times greater than that of the 20 % in the poorest countries. Now we learn that in 1995 it was 82 times greater.

4.

Dans plus de 70 pays, le revenu par habitant est inférieur à ce qu’il était il y a vingt ans...

4.

In over 70 countries, per capita income is lower today than it was 20 years ago.

5.

A l’échelle planétaire, près de 3 milliards de personnes —la moitié de l’humanité— vivent avec moins de 10 francs par jour...

5.

Almost three billion people —half the world’s population— live on less than two dollars a day.

6.

L’abondance de biens atteint des niveaux sans précédent, mais le nombre de ceux qui n’ont pas de toit, pas de travail et pas assez à manger augmente sans cesse.

6.

While goods are more abundant than ever before, the number of people without shelter, work or enough to eat is constantly growing.

7.

Ainsi, sur les 4,5 milliards d’habitants que comptent les pays en voie de développement, près d’un tiers n’ont pas accès à l’eau potable.

7.

Of the 4.5 billion people living in developing countries, almost a third have no drinking water.

8.

Un cinquième des enfants n’absorbent pas suffisamment de calories ou de protéines.

8.

A fifth of all children receive an insufficient intake of calories or protein.

9.

Et quelque 2 milliards d’individus —le tiers de l’humanité— souffrent d’anémie.

9.

And two billion people —a third of the human race— are suffering from anaemia.

10.

Cette situation est-elle fatale ?

10.

Is this the way it has to be ?

11.

Absolument pas.

11.

The answer is no.

12.

Selon les Nations unies, pour donner à toute la population du globe l’accès aux besoins de base (nourriture, eau potable, éducation, santé), il suffirait de prélever, sur les 225 plus grosses fortunes du monde, moins de 4 % de la richesse cumulée.

12.

The UN calculates that the whole of the world population’s basic needs for food, drinking water, education and medical care could be covered by a levy of less than 4 % on the accumulated wealth of the 225 largest fortunes.

13.

Parvenir à la satisfaction universelle des besoins sanitaires et nutritionnels ne coûterait que 13 milliards de dollars, soit à peine ce que les habitants des États-Unis et de l’Union européenne dépensent, par an, en consommation de parfums...

13.

To satisfy all the world’s sanitation and food requirements would cost only $13 billion, hardly as much as the people of the United States and the European Union spend each year on perfume.

14.

La Déclaration universelle des droits de l’homme, dont on célèbre en décembre le 50e anniversaire, affirme : "Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux, ainsi que pour les services sociaux nécessaires."

14.

Next month will see the 50th anniversary of the Universal Declaration on Human Rights, which states that "everyone has the right to a standard of living adequate for the health and well-being of himself and of his family, including food, clothing, housing and medical care and necessary social services".

15.

Mais ces droits, pour une grande partie de l’humanité, sont de plus en plus inaccessibles.

15.

But for most of humanity, these rights are increasingly inaccessible.

16.

Prenons, par exemple, le droit à l’alimentation.

16.

Consider, for example, the right to food.

17.

La nourriture ne manque pas.

17.

Food is not in short supply.

18.

Les denrées alimentaires n’ont jamais été aussi abondantes, et les disponibilités devraient permettre à chacun des 6 milliards d’habitants de la planète de disposer d’au moins 2 700 calories par jour.

18.

In fact, food products have never been so abundant. There is enough available to provide each of the Earth’s inhabitants with at least 2,700 calories a day.

19.

Mais il ne suffit pas de produire des aliments.

19.

But production alone is not enough.

20.

Il faut encore qu’ils puissent être achetés et consommés par les groupes humains qui en ont besoin.

20.

The people who need the food must be able to buy it and consume it.

21.

Ce qui est loin d’être le cas.

21.

And that is precisely the problem.

22.

Chaque année, 30 millions de personnes meurent de faim.

22.

Thirty million people a year die of hunger.

23.

Et 800 millions souffrent de sous-alimentation chronique.

23.

And 800 million suffer from chronic malnutrition.

24.

Là encore, rien d’inéluctable.

24.

Again, there is nothing inevitable about this.

25.

Les déficits climatiques sont souvent prévisibles.

25.

Climatic problems are often predictable.

26.

Lorsqu’elles ont la possibilité d’intervenir, des organisations humanitaires comme Action contre la faim peuvent enrayer une famine naissante en quelques semaines.

26.

When humanitarian organisations like Action Against Hunger are able to intervene, they can often nip a famine in the bud in a matter of weeks.

27.

Et cependant la faim continue de décimer des populations entières.

27.

And yet hunger continues to decimate whole populations.

28.

Pourquoi ?

28.

Why ?

29.

Parce que la faim est devenue une arme politique.

29.

Because hunger has become a political weapon.

30.

Désormais, nulle famine n’est gratuite.

30.

In today’s world, no famine is gratuitous.

31.

Une véritable stratégie de la faim s’est mise en place, conduite avec une incroyable indécence par des dirigeants ou des organisations que la fin de la guerre froide a privés d’une rente financière.

31.

Hunger is a strategy pursued with unbelievable cynicism by governments and military regimes whom the end of the cold war has deprived of a steady income.

32.

Comme l’écrit Sylvie Brunel : "Ce ne sont plus les peuples ennemis, les peuples à conquérir, qui sont affamés, mais les propres populations de ceux qui veulent capter à leur profit ces nouvelles mannes des conflits que sont les projecteurs médiatiques et leur corollaire, le déchaînement de la compassion internationale, source inépuisable d’argent, de nourriture et de tribunes publiques pour exposer ses revendications."

32.

Rather than starving the enemy, as Sylvie Brunel points out, they are starving their own populations in order to cash in on media coverage and international compassion, an inexhaustible source of money, food and political platforms.

33.

En Somalie, au Soudan, au Liberia, en Corée du Nord, en Birmanie ou en Afghanistan, des responsables gouvernementaux ou des chefs de guerre prennent en otage des innocents, les affamant pour atteindre des objectifs politiques.

33.

In Somalia, Sudan, Liberia, North Korea, Burma and Afghanistan, governments and military leaders are holding innocent people hostage and starving them for political ends, sometimes with appalling cruelty.

34.

Parfois avec une extrême cruauté, comme en Sierra Leone, où les hommes du Rebel United Front (RUF), de l’ex-caporal Foday Sankoh, mènent depuis un an une effroyable campagne de terreur, en amputant systématiquement, à la machette, les mains des paysans pour les empêcher de cultiver.

34.

In Sierra Leone, the men of ex-Corporal Foday Sankoh’s Revolutionary United Front (RUF), in a horrific year-long campaign of terror, have been systematically chopping off peasants’ hands with machetes to prevent them cultivating the land.

35.

Finalement, le rôle du climat dans les grandes famines est devenu marginal : c’est désormais l’homme qui affame l’homme.

35.

Climate has become a marginal factor in major famines. It is man who is starving man.

36.

Connu pour ses travaux, dans lesquels il montre comment les politiques de certains gouvernements peuvent causer des famines même quand les aliments abondent, le professeur Amartya Sen, qui vient de recevoir le prix Nobel d’économie, affirme : "L’un des faits les plus remarquables de la terrible histoire de la faim, c’est qu’il n’y a jamais eu de famine grave dans aucun pays doté d’une forme démocratique de gouvernement et possédant une presse relativement libre."

36.

Amartya Sen, the winner of this year’s Nobel prize for economics, is renowned for showing how government policies can cause famine even when food is abundant. On several occasions, he has stressed "the remarkable fact that, in the terrible history of famines in the world, no substantial famine has ever occurred in any independent and democratic country with a relatively free press".

37.

S’opposant aux thèses néolibérales, M. Sen estime qu’il faut donner à l’État, et non au marché, une plus grande responsabilité dans la promotion du bien-être de la société.

37.

Rejecting the arguments of the neo-liberals, Professor Sen contends that greater responsibility for the well-being of society must be given, not to the market, but to the state.

38.

Un État qui soit à la fois sensible aux besoins de tous ses citoyens et préoccupé, à l’échelle planétaire, par le développement de toute l’humanité.

38.

A state that must be sensitive to the needs of its citizens and, at the same time, concerned with human development throughout the world.

Courrier International | Jules Verne | Le Monde diplomatique | National Geographic | Time Magazine |
© UP | EA3816 Laboratoire FORELL - Maison des Sciences de l'Homme et de la Société, 99 avenue du Recteur-Pineau 86000 Poitiers
..:: Contact : Webmaster ::..