Courrier International | Jules Verne | Le Monde diplomatique | National Geographic | Time Magazine |

Les chasseurs de syndicats débarquent au Royaume-Uni


Who you gonna call ?

--> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> --> -->
1.

Les premières manifestations de leur présence sur le lieu de travail paraissent d’abord inoffensives, voire amusantes : casquettes de base-ball arborant des slogans, tracts tapageurs, vidéos "informatives" que tout salarié doit obligatoirement regarder et qui font passer subtilement leur message.

1.

The first signs of their presence in the workplace seem innocuous - comical even. There are the cutesy baseball caps bearing propagandising slogans, the gaudy leaflets, the "informative" videos made compulsory viewing for all staff and subtly peddling their message.

2.

Puis viennent des signes plus inquiétants : des allusions au fait que les salariés sont discrètement filmés au travail ; ces personnes qu’"on laisse partir" dans de mystérieuses circonstances...

2.

And then come the more sinister aspects : the hints that employees are being surreptitiously filmed at work ; the workers "let go" in mysterious circumstances.

3.

C’est alors clair : les "chasseurs de syndicats" sont arrivés. Ces consultants, engagés par les entreprises pour les aider à déjouer les projets de représentation syndicale, tiennent ce discours au personnel : l’organisation d’une section syndicale entraînerait une chute libre des salaires et d’énormes pertes de productivité, mettant en péril la survie même de l’entreprise.

3.

By then, it should be clear : the union-busters - consultants hired by employers to help them avoid or frustrate plans to organise unions in the workplace - have arrived. Their message to staff : organising a union would see salaries go into freefall and competitiveness take a battering, throwing the very survival of their company into doubt.

4.

On estime à 10 000 le nombre de consultants antisyndicats aux États-Unis, beaucoup appartenant à des cabinets d’avocats. Ils se préparent à débarquer au Royaume-Uni.

4.

There are an estimated 10,000 anti-union consultants in the United States, many attached to law firms - and they are on their way to Britain.

5.

Dans ce pays, la demande pour leurs services explose depuis l’entrée en vigueur de la loi qui facilite la reconnaissance des syndicats.

5.

Demand for their services in this country is booming thanks to new employment legislation making it easier for unions to win recognition.

6.

La première firme de ce type à traverser l’Atlantique, PTI Labor Research, s’apprête à ouvrir un bureau à Londres.

6.

And the first such company to cross the Atlantic, PTI Labor Research, is due to open an office in London any day now.

7.

L’entreprise, dont le siège se trouve à Houston, au Texas, rechigne à nous accorder un entretien au téléphone et ne semble pas devoir fêter en grande pompe son implantation sur le Vieux Continent.

7.

A specific date is a little harder to come by, since PTI, based in Houston, Texas, proves reluctant to return telephone calls, and certainly doesn’t seem to be planning an all-singing, all-dancing opening ceremony.

8.

"Nous n’avons pas encore officiellement annoncé l’ouverture de notre branche londonienne", déclare finalement une porte-parole. "Nous en saurons un peu plus dans un mois ou deux".

8.

"The opening of PTI’s London office hasn’t officially been announced yet," a spokeswoman finally reveals, "but we’ll know more in the next month or so".

9.

Cela fait seulement cinq mois que la loi sur les relations sociales votée en 1999 est entrée en application. Pour la première fois depuis les années 80, une réglementation vise à réintroduire une procédure obligatoire de reconnaissance des syndicats.

9.

It is just five months since the 1999 Employment Relations Act came into force, setting out regulations aimed at reintroducing compulsory procedures for union recognition for the first time since the 1980s.

10.

Une entreprise doit désormais accepter une représentation syndicale si 40 % du personnel se prononce en ce sens.

10.

The new laws mean that recognition must follow if 40% of the relevant segment of a workforce votes in favour.

11.

Le site Internet de PTI donne peu de précisions sur ses futures activités au Royaume-Uni. Il y est simplement indiqué que la firme, d’ores et déjà, "conseille des entreprises britanniques sur les stratégies permettant d’éviter l’arrivée des syndicats...

11.

PTI’s website gives few indications of how its British operation will function, explaining only that the company is already "advising UK companies on strategies for remaining union-free".

12.

En raison du caractère sensible de [son] activité, [elle] demande de prendre contact avec [elle] pour plus de renseignements".

12.

Due to the sensitive nature of our business, we ask that you contact us for further information".

13.

Lors d’une conférence sur le droit du travail organisée en début d’année par le cabinet d’avocats britannique Eversheds, un représentant de PTI a fait un exposé sur les stratégies antisyndicales devant un parterre de cadres de sociétés comme McDonald’s, Gap ou Tower Records.

13.

At a conference on employment law earlier this year organised by the UK law firm Eversheds, a PTI representative spoke on anti-union strategies before numerous employers, believed to include McDonald’s, Gap and Tower Records.

14.

(Roger Steel, d’Eversheds, tient à prendre ses distances vis-à-vis de PTI, et soutient que, "si PTI emploie les mêmes méthodes au Royaume-Uni qu’aux États-Unis, c’est qu’il n’a rien compris").

14.

(Eversheds partner Roger Steel is anxious to distance his company from PTI, arguing, "If PTI did introduce the same tactics over here as they employ in the US, it would misjudge the mood.").

15.

Forts de vingt ans d’expérience aux États-Unis, les chasseurs de syndicats exploiteront les failles de la nouvelle loi britannique, prévient Carolyn Jones, de l’Institute for Employment Rights.

15.

The union-busters will bring two decades of US experience to exploiting loopholes in the new British employment law, warns Carolyn Jones of the Institute for Employment Rights.

16.

"Nous avons exhorté le gouvernement à suivre le modèle européen de representation syndicale, qui défend mieux les droits des salariés, raconte-t-elle.

16.

"During the consultation period, we urged the government to adopt the European model of union recognition, which does more to safeguard workers’ rights," she says.

17.

Nous avons dit : ‘Si vous voulez vraiment encourager les syndicats et les négociations collectives, ne proposez pas des lois calquées sur le système américain’. Mais c’est pourtant ce que le gouvernement a fait".

17.

"We said, ‘If you’re really serious about strengthening unions and collective bargaining, don’t go for laws based on the American system.’ But they did".

18.

Paniqués par l’éventuelle arrivée des syndicats dans leurs entreprises, les patrons risquent de s’engager dans une impasse, met en garde Kate Bronfenbenner, spécialiste des relations du travail à l’université Cornell, dans l’État de NewYork.

18.

Employers who panic at the prospect of union organisation can end up in self-defeating dead ends, says Kate Bronfenbenner, an expert on employment relations at Cornell University in New York state.

19.

"Il arrive qu’une entreprise à peine solvable finisse par débourser des dizaines de milliers de dollars pour les services d’un consultant - bien plus que ce que lui aurait coûté la négociation de l’amélioration des conditions de travail avec le syndicat".

19.

"Sometimes a company which is barely solvent will end up paying tens of thousands of dollars to a union-buster - far more than it would ever have cost to negotiate with the union for better terms and conditions for staff," she says.

20.

Pour le Trades Union Congress, la Confédération des syndicats britanniques, qui a discrétement enquêté sur ces consultants, ce nouveau produit importé d’Amérique se heurtera à une profonde hostilité.

20.

But the Trades Union Congress, having previously undertaken confidential investigations into the consultants’ activities, now argues that British workplace culture will prove profoundly antipathetic to the American import.

21.

"Rendre obligatoire le port d’une casquette ne passera pas facilement ici, affirme un porte-parole.

21.

"Making it compulsory to wear a baseball cap won’t go down well over here," a spokesman says firmly.

22.

Les entreprises comme PTI pourraient bien représenter le meilleur argument de vente pour les syndicats.

22.

"In fact, companies like PTI could be handing unions the best recruitment tool they’ve ever been given.

23.

Au Royaume-Uni, ceux-ci bénéficient d’un fort courant de sympathie et ne rencontrent qu’une faible opposition, généralement, d’ailleurs, dans des entreprises américaines.

23.

In the UK, there’s a significant union-friendly sector and only a small anti-union one, often in US-owned businesses.

24.

La nouvelle loi est complexe, et pour les sociétés qui ne veulent pas de syndicats la bonne vieille bureaucratie britannique se révélera bien plus utile que des Texans coiffés d’une casquette".

24.

The new legislation is complex, and for those companies who don’t want unions, good old-fashioned British bureaucracy is likely to be a more effective tool than Texans in baseball caps".

25.

En adoptant une politique de rejet des demandes de représentation syndicale, les entreprises s’engagent dans un processus hasardeux qui les oblige à tenter de convaincre les salariés, puis à recourir à l’arbitrage d’une commission centrale si les négociations achoppent.

25.

The process involved in rejecting calls for recognition involves employers in an arduous process that requires them to canvass employees and seek a ruling from a central arbitration committee if negotiations break down.

26.

Mais la bureaucratie se révèle d’un excellent secours pour les consultants antisyndicats, selon Greg Tarpinian, de la Labor Research Association, soutenue par les syndicats américains.

26.

But bureaucracy has also proved a useful tool for the anti-union consultants, according to Greg Tarpinian of the US union-backed Labor Research Association.

27.

"Ils emploieront toutes les tactiques possibles et imaginables.

27.

"They will resort to any tactics, advising employers on specific legal strategies to deploy.

28.

Aux États-Unis, il est illégal de licencier un salarié en raison de ses activilés syndicales, mais les risques sont si minimes que cela en vaut la peine.

28.

In the US, it’s illegal to fire a worker because they’re involved in a union - but the penalties are so minimal that it’s worth it.

29.

Obtenir des tribunaux la réintégration peut prendre dix ans".

29.

It can take up to 10 years through the courts to get people reinstated."

Courrier International | Jules Verne | Le Monde diplomatique | National Geographic | Time Magazine |
© UP | EA3816 Laboratoire FORELL - Maison des Sciences de l'Homme et de la Société, 99 avenue du Recteur-Pineau 86000 Poitiers
..:: Contact : Webmaster ::..